mardi 1 janvier 2013

LES 3 PILIERS DU REFERENCEMENT WEB : naturel, social et sémantique



En terme de référencement, je n'ai rien fait de particulier pour promouvoir mon projet Networkvb, j'ai simplement assuré une bonne présence de mon identité numérique.

Toutefois, j'ai récemment été interpellé sur ce sujet par un collègue d'Euratechnologies-Lille où je suis incubé. De ce fait, je me suis rendu compte de l'intérêt pour Networkvb de s'y intéresser davantage.

A cette occasion de cette discussion, on pouvait voir l'évolution du référencement pour les prochaines années. Le référencement naturel va évoluer, voire muter. En se basant sur Google, les professionnel du référencement sont confrontés à certains problèmes du au fait que les réseaux sociaux sont intégrés de plus en plus au résultat, faisant de facto chuter les résultats du référencement de certains sites web. De ce fait, il faut donc ajouter le référencement social au référencement naturel pour avoir de meilleurs résultats.

Conscient de ces enjeux, Networkvb va plus loin et parle de référencement sémantique. Là encore, Google a commencé depuis l'année dernière a intégré cet aspect et favorise le développement de schema.org la technique utilisée pour le web sémantique. Networkvb privilégie les standard du W3C. Les professionnels du référencement sont confrontés à un détournement du trafic au profit de Google grâce à schema.org pour afficher une réponse pertinente directement dans le moteur.

Avec les réseaux sociaux, l'opendata et le bigdata, nous sommes obligés de trouver des alternatives à la gestion de la profusion des données. Networkvb a fait le choix du web sémantique et du linkeddata (Web de données). Ce dernier concept a été défini dès 2006 par Sir Tim Berners-Lee le père du Web, il s'appuie sur le développement du web sémantique et les standards du W3C.

Networkvb travaille sur la réappropriation par chacun de la gestion de ses propres données et sur la nécessité de trouver une alternative dans la recherche de celle-ci fasse à Google. Dans le cadre d'une recherche concentrique, Google devrait être la dernière solution pour trouver la bonne donnée. Face aux trois piliers du référencement (naturel, social et sémantique), nous avons les trois piliers du réseau (intranet, extranet et internet) et donc pour la gestion des données nous avons trois piliers (intranet naturel, extranet social et internet sémantique). Nous ne devrions plus être dans le référencement de pages web, mais dans le référencement de données, voire de connaissances.




Bookmark and Share




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire