mercredi 19 décembre 2012

Networkvb vers le Web 9.0 : le Web " caméléonique "





1ère révolution numérique ou l'agriculture numérique :

Web 1.0 => l'hypertexte Web 2.0 => les réseaux et médias sociaux


2ème révolution numérique ou l'industrialisation numérique :

Web 3.0 => web sémantique (réécriture du web) Web 4.0 => web de données (linked data) Web 5.0 => Internet des objets


3ème révolution numérique ou la tertiarisation numérique :

Et si nous la construisions ensemble ?



Le Web 9.0 en 9 points, en autant de mots-clé :

1) Le web sémantique (web 3.0)
2) La gestion des connaissances
3) Une démarche d'intelligence économique offensive et défensive.
4) La porte d'entrée unique de l'information au sein de l'entreprise.
5) L'information pour la filtrer et la restituer en fonction de la problématique de l'utilisateur.
6) Les tâches chronophages de l'utilisateur sont automatisées totalement
7) Un kiosque à informations, le poste de travail de l'utilisateur.
8) La logique métier grâce à un thésaurus et à son moteur de recherche
9) L'information décisionnelle à disposition immédiate de l'utilisateur.



Contexte :

Face à la multitude des sources d'informations numériques, l'entreprise ne parvient pas à gérer l'ensemble de ces données. Le WEB 9.0 a pour objectif d'apporter une réponse globale à ce problème. L'émergence du WEB 2.0 a fait naître des distorsions au sein de l'entreprise, les réseaux sociaux sont peu ou pas acceptés car non adaptés à l'usage de l'entreprise. Pourtant, un usage adapté permettrait à l'entreprise de gagner en efficacité. A l'heure actuelle, les salariés utilisent énormément à titre privé cette source d'information, sans mettre à disposition de l'entreprise ces informations et ces connaissances acquises par ce biais. En adoptant le WEB 9.0, les réseaux sociaux valoriseront davantage leurs clients et leur modèle économique. Le WEB 9.0 mutualise les moyens, crée une identité numérique unique et maîtrisé, redonne le contrôle à l'utilisateur.



Bookmark and Share




Aucun commentaire:

Publier un commentaire